Aménagement du Territoire, Urbanisme et Mobilité

L’aménagement du territoire est une discipline sociétale fondamentale puisque c’est celle qui traduit concrètement les grands choix sociétaux et leurs modalités pour l’usage du sol ; son influence, et donc sa responsabilité sont immenses, bien que paradoxalement peu (re)connue, puisqu’elle façonne tout notre cadre de vie.

Elle couvre plusieurs échelles :
Au niveau spatial, le contexte à prendre en considération, selon le cas d’espèce, ira du contexte mondial au contexte local en passant par le contexte européen, national, régional, intercommunal et communal
Au niveau sémantique, on distinguera
la réflexion stratégique : analyse de la situation existante et prospective puis choix d’options en fonction de cette réflexion et ce à différents horizons temporels (court, moyen, long termes), en particulier en matière d’affectations (habitat, équipements, industrie etc.), d’infrastructures et de mobilité
la traduction réglementaire de ces options c’est-à-dire leur inscription dans des plans, lois et règlements qui seront obligatoires
la traduction opérationnelle de ces plans, lois et règlements c’est-à-dire le montage de dossiers, avec leurs volets techniques et économiques, pour la réalisation concrète de projets

En Belgique, notre compétence et nos références recouvrent en Région de Bruxelles-Capitale (RBC) et en Wallonie (W) :
En matière d’aménagement du territoire stratégique et réglementaire :
à l’échelle régionale : les PRDD, PRM et PRAS (RBC) ; les SDER, PRAT et PDS (W) ;
à l’échelle communale : les PCDD, PCM et PPAS (RBC) ; les SDC, PCM, PCA et PPA (W);
à l’échelle intercommunale ou de quartiers : les PDT (RBC) ; les Bassins de vie, PCIM (W)
En matière d’urbanisme opérationnel :
à l’échelle communale : les contrats de quartier (RBC) ; les ZIE, RCU et les PAE (W)

A noter que, d’une façon générique et dans l’esprit du grand public, « l’urbanisme » est souvent essentiellement associé à la confection ou à la réfection des espaces publics ; c’est également un de nos métiers de base ; continuant la chaîne des métiers de programmation décrits supra, pour entrer dans celui des missions complètes avec chantier, il ressort du domaine de l’architecture et fait donc l’objet d’une rubrique spécifique des références de « Clerbaux & Pinon ».